H2MEMS est un projet investissements d’avenir financé par l’ANDRA (agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) autour de la problématique des déchets nucléaires. En effet, les déchets radioactifs français les plus actifs (moyenne activité à vie longue, haute activité) sont prévus pour être stockés en profondeur (à - 500 mètres environ), dans le futur centre de stockage géologique Cigéo. La présence d’une quantité importante de matériaux métalliques parmi ces déchets (métal issus des assemblages de combustibles usés par exemple) ainsi que dans les éléments d’ouvrage (conteneurs de déchets, armatures métalliques des structures en béton armé…) va entrainer la production d’hydrogène (corrosion par l’eau en l’absence d’oxygène). Au-delà d'une certaine quantité, l'hydrogène présente un risque d'explosion en présence d'oxygène. Des dispositifs de surveillance doivent donc être mis en place pour détecter toute anomalie sur le fonctionnement de la ventilation.
Le projet H2MEMS propose de développer et d’optimiser des capteurs d’hydrogène à base de microsystèmes électromécaniques (MEMS) résonants. Ces capteurs devront être sensibles et résistants à cet environnement (haute température, radioactivité ...).
 

Porteur de projet

Partenaire CERTeM

Partenaires hors-CERTeM